A nouveau sous contrôle judiciaire: Le chemin de croix continue pour Aïda Ndiongue | Ligne Directe, site d'informations

Aïda Ndiongue n’en finit pas avec ses démêlés judiciaires. Une semaine après sa relaxe par le tribunal correctionnel de Dakar, la commission d’instruction près la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) l’a placée sous contrôle judiciaire ce vendredi 5 juin 2015.

Ainsi l’ex-sénatrice libérale, devra à partir de lundi prochain, 8 juin se présenter au greffe de la CREI pour signer le registre de présence. Elle ne pourra non plus sortir du territoire sans l’autorisation de la CREI.
Inculpée pour enrichissement illicite le 28 avril 2014, Aïda Ndiongue bénéficiait d’une liberté provisoire. Comme elle était déjà en prison pour détournement de deniers publics dans le cadre du Plan Jaxaay, la commission d’instruction n’avait pas jugé nécessaire de la placer sous mandat de dépôt conformément au réquisitoire du parquet spécial.
Aujourd’hui qu’elle est libérée, elle fait l’objet d’un contrôle judiciaire. Le deuxième puisque le doyen des juges a pris la même mesure contre elle dans l’affaire des produits phytosanitaires qui est toujours en instruction.
C’est pourquoi, Mes Seydou Diagne et Mbaye Jacques Ndiaye dénoncent un ‘’acharnement’’. Pour Me Ndiaye, cette mesure n’a pas sa raison surtout qu’elle est prise hors délai, à savoir au-delà des six mois. « Cette mesure quoi que pas lourde, je la considère comme irrégulière car aucun texte de loi ne permet à la commission d’instruction de proroger son information », a martelé Me Jacques Ndiaye qui demande à la justice de laisse en paix leur cliente.
Quoiqu’il en soit, selon Me Diagne, les avocats de la défense vont se réunir pour réfléchir sur les moyens de contrecarrer la décision de la CREI.

(Visité 21 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)

Repondre