Pour avoir giflé un témoin lors de son enquête à la gendarmerie: Aïda Ndiongue condamnée à allouer 1 million à sa victime | Ligne Directe, site d'informations

La Cour d’appel de Dakar a rendu ce mercredi 3 juin 2015, le verdict dans l’affaire de la gifle donnée par Aïda Ndiongue à Khalifatoulaye Koulibaly.

Dans son verdict, la Cour a infirmé la décision rendue en première instance. Ainsi au lieu de 30.000 francs CFA, Khalifatoulaye Coulibaly va se consoler maintenant avec la somme de 1 million de francs CFA. C’est en « compensation » de la gifle que Aïda Ndiongue lui a donnée lors de leur confrontation à la Section de recherches.
Lors de l’enquête sur les produits phytosanitaires qui vaut à l’ex-sénatrice une inculpation pour détournement de deniers publics, Aïda Ndiongue avait giflé Khalifatoulaye Koulibaly.
Elle n’avait pas apprécié le témoignage à charge de l’entrepreneur. Représentant de la Compagnie générale de sécurité européenne zone Afrique (CGSE), Koulibaly affirmait être le fournisseur exclusif au Sénégal, d’un produit antiseptique que Aïda Ndiongue disait avoir acquis auprès d’un fournisseur établi dans les Niayes.
N’en pouvant plus, Aïda Ndiongue avait giflé le témoin qui l’avait traînée en justice pour menaces et violences et voies de faits.
La libérale avait reconnu avoir donné « une gifle retentissante » à la partie civile et avait été condamnée à une amende de 20.000 frs CFA pour violences et voies de faits. Elle devait allouer 30.000 frs CFA à Koulibaly.
Mais ce dernier avait fait appel car il jugeait « dérisoire » le montant des dommages et intérêts alloués par le juge correctionnel. Et devant la Cour, il réclamait 20 millions de francs CFA mais n’a reçu que la somme d’un million.

(Visité 22 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)

Repondre